top of page
  • Photo du rédacteurSylvain Perriollat

Une enquête sur les guérisseurs traditionnels en France

Qui sont les guérisseurs traditionnels en France ? Quels sont leurs pratiques, leurs profils, leurs clients ? Une enquête récente du Dr Jean-Baptiste Herbreteau et d'autres chercheurs du CHU de Tours fait le point sur les « rebouteux ».


Voici le profil type du guérisseur traditionnel ("rebouteux") en France :

  • Ce sont autant des hommes que des femmes ;

  • Ils sont plutôt installés en milieu rural ;

  • Ils ont découvert leur don en moyenne vers 19 ans ;

  • Celui-ci leur avait été transmis par un proche (très souvent la grand-mère maternelle) ;

  • Plus de la moitié ont indiqué avoir fait des études de niveau supérieur au baccalauréat ;

  • Globalement ils n’ont commencé à pratiquer réellement que vers l’âge de 32 ans ;

  • Beaucoup continuent à exercer une autre activité en parallèle ;

  • Les dons les plus fréquemment déclarés sont des dons de magnétiseurs, de voyance, de coupeurs de feu et d’énergéticiens.

Dans le cadre du parcours de santé, les guérisseurs traditionnels français se positionnent en complément de la médecine, c’est-à-dire comme des "soulageurs" et non des guérisseurs.

Au niveau de leurs pratiques, les rebouteux exercent le plus souvent à domicile. Ils sont très majoritairement adressés par le bouche-à-oreille et aussi par un médecin. La séance dure généralement une heure. Quasiment tous utilisent leurs mains et/ou un objet.


Les trois-quarts des rebouteux ont déclaré presque toujours constater une efficacité suite à leur pratique. Un quart d’entre eux environ ont indiqué qu’une seule séance est suffisante, et trois-quarts à déclarer la nécessité d’avoir entre 2 et 5 séances.


Un peu plus de la moitié des rebouteux considèrent leur pratique comme complémentaire de la médecine conventionnelle.


Leurs clients sont majoritairement des femmes. Les raisons pour aller voir un rebouteux sont variées :

  • problème de santé mentale (stress, fatigue, insomnie) ;

  • problèmes dermatologiques (en particulier pour eczéma, brûlures de tous types, verrues) ;

  • douleurs abdominales ;

  • douleurs dorsales.

Posts récents

Voir tout
bottom of page